LGV : un rassemblement devant la mairie de Bressols

Posté par sauvegarde de pompignan le 18 novembre 2010

le 18/11/2010 à 09h28

LGV : un rassemblement devant la mairie de Bressols dans LGV, c'est NON! thumb_news_32970Une vingtaine de personnes se sont rassemblées devant la mairie de Bressols, mercredi soir pour protester contre le tracé de la Ligne à Grande Vitesse Bordeaux – Toulouse. LE rassemblement avait lieu alors que les représentants de Réseau Ferré de France étaient venus rencontrer les élus du secteur pour évoquer les différents tracés, dans le fuseau des 1000 mètres validé par le ministre. Une autre réunion se tenait à Montbeton mercredi. Des responsables de RFF sont venus rencontrer le maire pour aborder les différents points de discordance sur les hypothèses de tracé présentées récemment.

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Agen : ils manifestent contre LGV

Posté par sauvegarde de pompignan le 14 novembre 2010

1 000 à 3 000 manifestants contre le projet de la LGV réclament l’aménagement de la voie actuelle  

Agen : ils manifestent contre LGV  dans LGV, c'est NON! 238592_14838053_460x306

« Nous n’avons pas la puissance des organisations syndicales. » Ce constat, comme l’expression d’un regret, est signé d’un des responsables de la Coordination 47. Hier, à l’heure du bilan, la réalité du convoi était à chercher entre les 1 000 personnes vues par la police et les 3 000 manifestants comptabilisés par les organisateurs, qui avaient fait de ce samedi un temps fort de leur mobili- sation contre la construction d’une ligne à grande vitesse en Lot-et-Garonne.

Et même au-delà, puisque le rayon du cercle des anti, réunis hier matin en gare d’Agen, s’étirait jusqu’aux Landes, Pays basque, Gironde, Gers ou encore Tarn-et-Garonne voisins. « On a déjà trois conduites de gaz. Une quatrième est en projet. L’A 65 passe sur la commune. On a déjà Bordeaux-Irún, et on devrait maintenant subir Bordeaux-Toulouse ? », s’emportent ces opposants venus d’Escau- des, dans le canton de Captieux, en Gironde.

OAS_AD(‘Position1′); dans LGV, c'est NON!

« Il faut arrêter tout ça et aménager la voie actuelle entre Bordeaux et Toulouse, dont la capacité de trafic n’est pas exploitée à son maximum », soumet Patrick Puech, porte-parole du collectif Val de Garonne-Lomagne, venu grossir cette pacifique procession.

« Nos pays pas à vendre »

Parmi les principales interrogations autour des propositions de RFF, celle de l’héritage livré aux générations futures. « Allons-nous endetter nos enfants pour le confort des usagers des grandes métropoles ? Tout cela selon un principe de développement jacobin », pose Bernard Péré, élu lot-et-garonnais d’Europe Écologie au Conseil régional. Pour tous, investir autant de milliards sur un gain de temps si réduit est un contresens politique. « Le gaspillage vertigineux. »

Une femme brandit le dessin d’un corps écrasé par un train : « Cette peinture est à l’image du projet et des conséquences qu’il va avoir sur les propriétaires de maison. Nos pays ne sont pas à vendre. » Les chasseurs sont aussi de la partie. Et si certains ont préféré aller courir les bois et le gibier, Michel Auroux, président de la fédération de chasse départementale, proclamera, à l’orée du lyrisme : « Les 16 500 chasseurs de ce département sont avec vous par mon intermédiaire. »

Rendez-vous au Pays basque

Avec l’impact financier, les conséquences écologiques et environnementales de la LGV – qui va couper le Lot-et-Garonne en deux, du massif des Landes de Gascogne à l’Agenais – sont centrales dans les préoccupations. En tête du cortège, derrière la banderole, les élus des premiers cantons concernés par le tracé s’indignent. Parmi eux, Raymond Girardi et Francis Da Ros, de la majorité de gauche au Conseil général. « La LGV ? C’est une histoire de déménagement du territoire. Nous ne sommes pas contre le progrès et nous comprenons les besoins du bassin toulousain, mais nous voulons une vraie concertation. » Les élus présenteront bientôt une contre-expertise.

Vendredi prochain, les représentants de la Coordination 47, qui rassemble 35 associations, rencontreront ceux de RFF à la préfecture d’Agen. Et, le 11 décembre, ils iront manifester à Bayonne. « Le combat est loin d’être terminé. Il nous tarde maintenant de connaître l’identité du futur ministre des Transports… et lui montrer qu’on est crédibles », préviennent-ils.

sud ouest du 14 novembre 2010

 

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Montbeton. LGV : les élus très en colère refusent le nouveau tracé

Posté par sauvegarde de pompignan le 5 novembre 2010

OAS_AD(« Position1″);Montbeton. LGV : les élus très en colère refusent le nouveau tracé dans LGV, c'est NON!

201011051868_w350 dans LGV, c'est NON!L’annonce par RFF des hypothèses de tracés de la LGV en Tarn-et-Garonne irrite les élus concernés qui ne retrouvent pas trace de leurs propositions. Ils le disent haut et fort.

Aprés la diffusion publique par Réseau Ferré de France (RFF) des hypothèses de tracés de la future LGV, et les jugeant «inacceptables» Michel Weill, maire de Montbeton et Denis Lopez, maire de Lacourt Saint Pierre ont organisé une réunion publique pour les présenter à la population des deux communes. Réunion à laquelle s’est jointe la députée Sylvia Pinel, ainsi que les maire de Bressols (Jean-Louis Ibres), et Pompignan (Alain Belloc), ce dernier étant président de l’association des «territoires du Tarn et Garonne traversés par la LGV ».

Devant une nombreuse assistance, Michel Weill et Denis Lopez ont précisé que « ce tracé n’est pas définitif mais qu’il ne sera jamais accepté, en cet état, par les élus et la population des deux communes ». Ils reprochent à ce trace de ne pas représenter la demande évoquée il y a quelques semaines, à savoir un tracé « en tranchée enterrée » plus au sud du fuseau. A contrario, le projet proposé par RFF est un remblai au nord du fuseau impactant, de surcroit, un nombre important d’habitations.

Avec le soutien du conseil général

Dans son intervention, Sylvia Pinel a confirmé le soutien du conseil général, et de son président Jean Michel Baylet qui ont fait appel de cette décision dans la mesure où le tracé présenté ne « respecte pas les décisions ministérielles de Jean Louis Borloo et l’attente des élus», souhaitant une nouvelle étude du projet.

Sylvia Pinel rappela également que le tracé pouvait évoluer jusqu’à l’été prochain. « Il est important que les élus parlent d’une même voix , il reste encore du temps pour se faire entendre et nous devons continuer à défendre les intérêts de tous les habitants de Montbeton, de Lacourt Saint Pierre mais également de tous les habitants du Tarn et Garonne impactés par la LGV ».

Les diverses questions de l’assistance démontrèrent la mobilisation des personnes concernées à ce jour mais aussi de celles qui pourraient l’être à l’occasion d’un nouveau tracé.

Publié dans LGV, c'est NON! | 1 Commentaire »

LGV : Levée de bouclier du monde agricole contre les tracés proposés

Posté par sauvegarde de pompignan le 4 novembre 2010

Levée de bouclier du monde agricole contre les tracés proposés dans le fuseau D …

 

RFF a présenté 2 tracés LGV contenus dans le fuseau D ainsi que le nouveau fuseau alternatif USV actuellement en  début d’étude. Au vu de la présentation des tracés dans le fuseau D, le monde agricole s’est unanimement et totalement  opposé à ces tracés « D ». Diane Germain, directeur commercial des vignes AOC de Château Bellevue La Forêt, est en   « désaccord avec les tracés contenus dans le fuseau D et attend avec impatience les tracés du fuseau alternatif USV ».

Pour François Andorno, des Jeunes Agriculteurs, les tracés dans le fuseau D détruisent une des terres les plus fertiles de  la Garonne, c’est la remise en question complète de notre exploitation ». Roger Rey, arboriculteur, s’ « oppose  également aux tracés proposés dans le fuseau D. Il faut longer l’autoroute comme la dans proposition alternative USV ».

Jean Claude Labit, céréalier, dans le trait d’union paysan, se dit « pour la LGV » et propose « de suivre  l’autoroute pour concentrer les nuisances ». Jean Soumeillan, agriculteur et éleveur, est « scandalisé : avec le fuseau D  de  LGV et la future RD 929, c’est la mort annoncée de l’agriculture dans cette partie pourtant si fertile de notre plaine  de la Garonne ». … et attente des tracés proche de l’autoroute dans le fuseau alternatif USV demandé par Jean  Louis Borloo. Pour la chambre d’agriculture de la Haute Garonne « Il nous semble opportun d’attendre les conclusions  de l’étude du tracé le long de l’autoroute A62 annoncés par le Ministre ». Pour Thierry Fourcassier, porte parole du  Collectif Régional « Union pour la Sauvegarde des Villages » zone sud, « Le monde agricole porte tous ses espoirs sur  la proposition du collectif. Leur attente est insoutenable. Pour eux, c’est la double peine : la LGV dans la proposition D  impacte leur habitation et leur lieu de travail. Il faut maintenant laisser un peu de temps à RFF pour étudier le fuseau  USV.» Pour Yvette Bort-Boucher, du Conseil d’Administration du collectif USV, « D’ici le début de l’année 2011,  RFF sera en capacité de proposer des tracés proches de l’autoroute. Après seulement, les décisions seront prises. Nous  suivrons pas à pas toutes les étapes des études comparatives qui vont être réalisées. »

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Tracé LGV : ça ne passera pas

Posté par sauvegarde de pompignan le 28 octobre 2010

Tracé LGV : ça ne passera pas dans LGV, c'est NON! Petit-Journal-du-281010-Tarn-et-Garonne

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Une manifestation en décembre à Langon

Posté par sauvegarde de pompignan le 27 octobre 2010

L’association Seve remet en cause le mode de concertation sur les tracés présentés par RFF.

En novembre 2010, 2 000 personnes avaient manifesté dans les rues de Langon pour exprimer leur opposition aux lignes à grande vitesse Bordeaux/Espagne et Bordeaux/Toulouse. Les opposants s’y retrouveront de nouveau le 11 décembre. La coordination Vigilance LGV de Gironde, qui travaille désormais avec ses homologues du Lot-et-Garonne et du Tarn-et-Garonne, prévoit auparavant un premier rendez-vous le 13 novembre à Agen.

L’association Seve y participera activement, vu que son président Pierre Duporté est en colère après la réunion d’un groupe de concertation mercredi dernier. À cette occasion RFF avait présenté deux projets de tracé entre Beaulac et Captieux (notre édition du 21 octobre).

« Ils n’ont qu’une idée : nous dresser les uns contre les autres afin de faire passer le train où ça les arrange jusqu’à la halte SRGV de Captieux », s’énerve dans un communiqué Pierre Duporté. Il juge le mode opératoire « scandaleux et malhonnête ». « En agissant ainsi, ce sera facile pour eux de dire que c’est sur nos conseils qu’ils ont dû sacrifier telle Landaise ou tel sanctuaire écologique. » Et il s’interroge sur « savoir s’il faut accepter d’aller s’asseoir autour d’une table de concertation avec des gens omnipotents qui n’ont aucun respect pour nous ».

 

Publié dans LGV, c'est NON!, MOBILISATION | Pas de Commentaire »

Opposants LGV Bordeaux-Toulouse: lancement d’une nouvelle coordination

Posté par sauvegarde de pompignan le 27 octobre 2010

Le Parisien 25.10.2010, 17h47

Des opposants à la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse, de la Gironde (33), du Lot-et-Garonne (47) et du Tarn-et-Garonne (82), ont créé lundi au pied de l’ de région à Bordeaux une coordination interdépartementale pour proposer une alternative à la nouvelle ligne.
« Nous regroupons nos forces pour dire non à la LGV, oui au TGV sur les lignes existantes », a expliqué à l’AFP Claude Semin, l’un des trente opposants présents lors de cette opération symbolique sur le parvis de l’Hôtel de région d’Aquitaine, alors que la collectivité votait lundi sa contribution (306 millions d’euros) pour le tronçon Tours-Bordeaux de la future LGV.

sas_pageid=’2358/124754′; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_gironde sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300×250 sas_target= »; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);


La coordination interrégionale 33, 47, 82 regroupe trente associations riveraines du tracé Bordeaux-Toulouse et représente, selon ses promoteurs, 50.000 adhérents « opposants à la création d’une nouvelle ligne ».
« Nous allons dépenser 8 milliards d’euros pour construire une ligne pour gagner 12 minutes sur la liaison Bordeaux Toulouse », a déclaré M. Senin, affirmant que « le réaménagement de la ligne existante ferait économiser 6 milliards d’euros ».
« Dans cette période où il faut faire des économies, nous demandons un moratoire de 6 mois pour étudier la faisabilité technique de l’aménagement de la ligne existante », a-t-il ajouté.

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

LGV : Après une bataille remportée la lutte continue

Posté par sauvegarde de pompignan le 21 octobre 2010

« Nous vous remercions de nous avoir entendus et d’avoir permis une étude de notre proposition afin de réaliser une analyse multicritères entre la variante « D » et la variante « USV ». Par communiqué ministériel : «Secteur situé entre la traversée de la Garonne au Sud de Castelsarrasin et la traversée de l’Hers à l’Ouest de Castelnau d’Estrètefonds : les « variante D » et variante « USV » sont conservées. » …..« les propositions formulées entre les deux comités de pilotage par le collectif « Unions pour la Sauvegarde des Villages », qui reposent pour l’essentiel sur un jumelage plus étroit avec l’A62 et un raccordement à la ligne existante sur le triage de Saint-Jory, méritent d’être approfondies préalablement à toute décision. C’est pourquoi des études comparatives entre la variante dite « D » et celle proposée par le collectif USV seront poursuivies par Réseau ferré de France » Et par courrier adressé à RFF signé par le Ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de la Mer, et par le Secrétaire d’État chargé des Transports, est mentionnée : « RFF examinera également, dans le cadre de la nouvelle phase d’études qui va s’engager, la faisabilité d’une variante de tracé reposant sur un jumelage plus étroit avec l’A62 dans le secteur allant du sud de Campsas jusqu’à un raccordement à la ligne existante plus au sud vers Toulouse, afin de chercher à diminuer encore l’impact de la ligne nouvelle sur l’environnement et notamment sur le milieu humain. » Afin de concrétiser votre volonté et d’établir une véritable coopération constructive entre notre collectif et RFF, nous souhaiterions l’intégration de notre cabinet d’étude à celui de RFF dans le cadre de l’élaboration de cette grille multicritères entre la variante D et la variante USV pour le tronçon « sud de Campsas –triage de Saint-Jory / plus au sud vers Toulouse » En effet notre cabinet d’études a déjà réalisé une analyse approfondie de notre variante et  pourra donc apporter son expérience et ses données. Compte tenu de l’urgence de la situation, de la transparence des études et de la nécessité de respecter les délais, l’intégration immédiate de notre cabinet est d’autant plus d’actualité. » Thierry Fourcassier, porte parole du collectif régional « Union pour la Sauvegarde des Villages » secteur sud.

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Journal 19/20 du 28 septembre

Posté par sauvegarde de pompignan le 2 octobre 2010

Voir ci dessous le journal 19/20 du mardi 28 septembre 2010

capturer.jpg    cliquez sur l’image et sélectionner l’édition du 28/09

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Montauban. TGV : les maires font bloc

Posté par sauvegarde de pompignan le 25 septembre 2010

Montauban. TGV : les maires font bloc dans LGV, c'est NON! 201009242008_w350Alors que le fuseau de 1 000 mètres n’est pas totalement validé par Jean-Louis Borloo, les maires des 31 communes impactées par la future ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse sont lancés dans leur action collective.

Ils sont montés au créneau en juillet dernier et ne se laisseront pas faire. Présidée par le maire de Pompignan Alain Belloc, l’association des maires des 31 communes de Tarn-et-Garonne impactées par le futur tracé du TGV Bordeaux-Toulouse, a réuni hier matin son conseil d’administration au conseil général. Après les premiers sondages géologiques effectués cet été sur le terrain, l’annulation de toutes les réunions prévues au mois de septembre par Réseau Ferré de France (RFF) dans les communes directement touchées par la ligne ajoute du flou pour de nombreux élus. « Ce que l’on sait c’est que Jean-Louis Borloo n’a pas encore signé le fuseau de 1 000 mètres retenu par RFF. Le ministre de l’Ecologie et du développement durable est en passe de le valider, mais il ne l’a pas encore fait à l’inverse de son collègue aux transports Jean-Louis Bussereau. Mais c’est imminent », avertit le maire de Pompignan.

Députée de Tarn-et-Garonne, Sylvia Pinel rappelle qu’avec Jean-Michel Baylet, président du conseil général, elle est intervenue auprès de Jean-Louis Borloo pour souligner tous les points sensibles repérés sur le fuseau (Pompignan, Montbeton, Lacourt-Saint-Pierre, le hameau de Bénis…).

En attendant, les maires restent toujours aussi vigilants. Ils ont ainsi réagi à la mise en place courant septembre d’un comité présidé par le préfet pour la future gare LGV. Ils n’acceptent pas d’être tenus à l’écart. « Il est légitime que l’association puisse être associée à cette réflexion », a indiqué Sylvia Pinel. L’association souhaite obtenir deux fauteuils pour le maire de Montbeton Michel Veil et le maire de Lacourt-Saint-Pierre Denis Lopez.

Par ailleurs, les élus assurent que leur association n’est qu’une étape et qu’ils envisagent toujours de la transformer en syndicat à vocation unique. Selon eux, ce sera plus efficace.

Enfin, tout le monde s’est mis d’accord sur la feuille de route. Pas question d’aller négocier en solo son petit bout de gras avec RFF. « On n’est pas là pour cautionner un quelconque tracé, mais pour que nos administrés soient bien dédommagés. Il faut que nous restions solidaires pour obtenir les mêmes choses partout » lance Christian Astruc, maire de Dunes.

La dépêche du midi du 24/09/2010

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

12345...13
 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec