La LGV Bordeaux – Toulouse fait un détour par Bruxelles

Posté par sauvegarde de pompignan le 5 mai 2011

Afin de minimiser les impacts directs et indirects sur l’environnement, les habitations et les entreprises des communes traversées, le collectif « Union pour la Sauvegarde des Villages », a demandé la réalisation d’une étude de faisabilité d’un  tracé le long de l’autoroute avec un raccord sur l’existant au Nord de Lespinasse. RFF a montré le jeudi 21 avril 2011 à  la préfecture un tracé inacceptable, très impactant, car ne correspondant que d’une façon partielle à la proposition du collectif qui a exprimé sa totale désapprobation contre la proposition alternative de RFF. Suite à cette proposition, les  représentants des élus du Conseil Général du Tarn et Garonne ont annoncé, la non participation de leur département  pour le financement de la LGV. Une fois passée la stupéfaction ressentie devant le dernier tracé alternatif de RFF,  Thierry Fourcassier est intervenu au ministère de l’Environnement et auprès des élus français au parlement Européen ce  lundi 2 mai et mardi 3 mai pour dénoncer les méthodes de RFF et s’opposer au raccordement désastreux proposé par  RFF pour la commune de Saint-Jory. « RFF prend un malin plaisir à proposer des solutions inacceptables pour monter les gens les uns contre les autres. Autant le principe d’un jumelage autoroute est courant et préconisé pour une LGV, autant faire traverser un lotissement par la LGV est inacceptable quelle que soit la commune ». Thierry Fourcassier est revenu de Bruxelles confiant avec l’assurance que ce raccordement dévastateur ne sera pas retenu par le ministère.

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec