LGV : une nouvelle hypothèse sur les rails

Posté par sauvegarde de pompignan le 30 octobre 2010

OAS_AD(« Position1″);LGV : une nouvelle hypothèse sur les rails dans LGV bordeaux toulouse

201010301652_w350 dans LGV bordeaux toulouseLa nouvelle variante annoncée, hier, par RFF dans le projet de ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse reprend l’idée d’un jumelage avec l’autoroute.

«La variante D représente le meilleur compromis au regard des enjeux physiques, humains paysagers et patrimoniaux. Toutefois, RFF examinera également la faisabilité d’une variante de tracé reposant sur un jumelage plus étroit avec l’A62…». La lettre adressée au président de Réseau Ferré de France, le ministre des transports, Jean-Louis Borloo n’est pas restée sans suite. En donnant son approbation pour que les réflexions sur le tracé de la future ligne LGV soient menées dans le fuseau D, le ministre ouvre également la porte sur une nouvelle variante à étudier. C’est ce qu’a expliqué, hier, encore, RFF aux élus des communes concernées. « Le fuseau D retenu pour étudier la future ligne, est une bande de 1 000 mètres de large qui descend de Pompignan vers Catselnau-d’Estrétefonds via Saint Rustice et se raccorde à la ligne actuelle au Nord de saint-jory. Mais nous devons désormais nous pencher aussi sur ce nouveau tracé qui commence plus à l’est à Fronton, et se raccorde au sud de Saint-Jory en longeant l’autoroute sur un fuseau de 1 km de large qui s’agrandit à deux kilomètres en se raccordant au niveau de Lespinasse. Cette variante fera, comme les autres, l’objet d’analyses comparatives multicritères. Nous devons être en mesure de proposer un tracé fin 2011. Puis viendra l’enquête publique », a expliqué Christian Maudet, chef de mission qui s’est dit « serein et prêt à faire des études transparentes ».

Une idée qui rejaillit

Longer l’autoroute depuis Fronton. L’idée rejaillit donc à la grande satisfaction de Bruno Leconte, président de L’Union pour la Sauvergarde des Villages Sud : « C’est ce que nous voulions même s’il faut maintenant se pencher sur la question pour savoir où les impacts seront les moindre. Nous avons demandé qu’un cabinet indépendant se joignent à l’étude ».

L’hypothèse de ce nouveau tracé concerne toujours Pompignan en Tarn-et-Garonne, mais également des villes du département qui jusqu’à présent n’étaient pas dans le périmètre d’étude. Selon RFF, qui évoque « un tracé envisageable d’un côté où l’autre de l’autoroute », il s’agit des communes de Bouloc, Villeneuve-lès-Bouloc, Saint-Sauveur et Bruguières, où l’on peut s’attendre à des réactions de la part des élus et riverains prochainement.

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec