LGV Sud-Ouest: tracé validé, financement en passe d’être bouclé

Posté par sauvegarde de pompignan le 28 septembre 2010

BORDEAUX – Le couloir dans lequel va s’inscrire le tracé de la LGV qui doit relier Bordeaux à l’Espagne et Toulouse a été définitivement arrêté et le financement des travaux par les collectivités est proche d’être bouclé, a annoncé mardi à Bordeaux le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo.

LGV Sud-Ouest: tracé validé, financement en passe d'être bouclé dans LGV bordeaux toulouse 37230_un-tgv

« On a arrêté le tracé, le fuseau (d’un km de large qui doit accueillir le tracé de la ligne) sur Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse, c’était une attente forte, on avance enfin« , a déclaré M. Borloo lors d’un point presse aux côtés des présidents PS des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, Alain Rousset et Martin Malvy, avec qui il avait eu un peu plus tôt une réunion de travail.

Cette ligne va descendre « vers l’Espagne d’un côté, et de l’autre, Toulouse et la Méditerranée. Il faut bien comprendre que c’est la France, l’Italie et l’Espagne, c’est un enjeu considérable« , a insisté M. Borloo.

Ce tracé, qui comporte 410 km de lignes nouvelles et suscite depuis des mois l’inquiétude des populations, est globalement conforme à celui soumis en mai pour validation au Premier ministre par le Comité de pilotage (Copil), « à un ajustement près« , au niveau de Préchac (Gironde), où le tracé final s’éloignera du centre-ville, a souligné le préfet d’Aquitaine, Dominique Schmitt.

37231_le-ministre-de-l-ecologie-jean-louis-borloo-d-montre-sur-une-carte-le-fuseau-dans-lequel-sera-inscrit-le-trace-des-lignes-a-grande-vitesse-lgv-de-bordeaux-vers-l-espagne-et-toulouse-le-28-septem dans LGV bordeaux toulouse 

Le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo (D) montre sur une carte le fuseau dans lequel sera inscrit le tracé des Lignes à Grande Vitesse (LGV) de Bordeaux vers l’Espagne et Toulouse, le 28 septembre 2010 à Bordeaux

Deux propriétés viticoles seront touchées en Gironde « mais nous ferons en sorte qu’aucune des parcelles qui puissent se trouver sur le tracé ne soient inaccessibles« , a-t-il dit.

L’hypothèse de nouvelles gares à Bayonne et Agen est également à l’étude, de même qu’une variante du tracé à Saint-Jory (Haute-Garonne).

La voie existante sera utilisée entre Bayonne et Hendaye (40 km) « tant qu’elle n’est pas à saturation » et si une nouvelle ligne doit être édifiée, « elle sera enterrée en respectant les paysages« , a indiqué M. Borloo.

Quant au financement de la totalité des tronçons Tours-Bordeaux, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye, estimé en juin 2009 à 16 milliards d’euros (chiffres ministère de l’Ecologie), « je crois qu’à deux ajustements près, on s’est mis d’accord sur le processus » avec les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, s’est félicité le ministre d’Etat; il espère pouvoir signer « d’ici Noël » la convention définitive avec le concessionnaire Vinci.

La région Midi-Pyrénées doit notamment verser 350 millions d’euros pour Tours-Bordeaux. « Les Midi-Pyrénéens veulent avoir le maximum de garanties pour que, lorsque Tours-Bordeaux sera achevé (en 2016), les travaux démarrent bien entre Bordeaux et Toulouse« , a commenté M. Malvy.

« Il reste à régler deux, trois petits points. Mais je pense qu’on l’on y arrivera rapidement« , a-t-il ajouté.

Le projet de Ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV-SEA) est constitué d’un tronçon central (Tours-Bordeaux, qui doit mettre Bordeaux à deux heures de Paris fin 2016), assorti à l’horizon 2020 des branches Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne (appelées Grands projets du Sud-Ouest (GPSO), mise en service 2020) et Poitiers-Limoges (2017).

L’express du 28 septembre 2010

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec