• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 septembre 2010

LGV : Carte du fuseau pour approbation ministérielle

Posté par sauvegarde de pompignan le 28 septembre 2010

Visite le 28 septembre 2010 de Jean-Louis BORLOO, Ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat sur la thématique ferroviaire.

Télécharger la carte du fuseau pour approbation ministérielle du 28/09/2010.

Publié dans LGV bordeaux toulouse | 1 Commentaire »

LGV Sud-Ouest: tracé validé, financement en passe d’être bouclé

Posté par sauvegarde de pompignan le 28 septembre 2010

BORDEAUX – Le couloir dans lequel va s’inscrire le tracé de la LGV qui doit relier Bordeaux à l’Espagne et Toulouse a été définitivement arrêté et le financement des travaux par les collectivités est proche d’être bouclé, a annoncé mardi à Bordeaux le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo.

LGV Sud-Ouest: tracé validé, financement en passe d'être bouclé dans LGV bordeaux toulouse 37230_un-tgv

« On a arrêté le tracé, le fuseau (d’un km de large qui doit accueillir le tracé de la ligne) sur Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse, c’était une attente forte, on avance enfin« , a déclaré M. Borloo lors d’un point presse aux côtés des présidents PS des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, Alain Rousset et Martin Malvy, avec qui il avait eu un peu plus tôt une réunion de travail.

Cette ligne va descendre « vers l’Espagne d’un côté, et de l’autre, Toulouse et la Méditerranée. Il faut bien comprendre que c’est la France, l’Italie et l’Espagne, c’est un enjeu considérable« , a insisté M. Borloo.

Ce tracé, qui comporte 410 km de lignes nouvelles et suscite depuis des mois l’inquiétude des populations, est globalement conforme à celui soumis en mai pour validation au Premier ministre par le Comité de pilotage (Copil), « à un ajustement près« , au niveau de Préchac (Gironde), où le tracé final s’éloignera du centre-ville, a souligné le préfet d’Aquitaine, Dominique Schmitt.

37231_le-ministre-de-l-ecologie-jean-louis-borloo-d-montre-sur-une-carte-le-fuseau-dans-lequel-sera-inscrit-le-trace-des-lignes-a-grande-vitesse-lgv-de-bordeaux-vers-l-espagne-et-toulouse-le-28-septem dans LGV bordeaux toulouse 

Le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo (D) montre sur une carte le fuseau dans lequel sera inscrit le tracé des Lignes à Grande Vitesse (LGV) de Bordeaux vers l’Espagne et Toulouse, le 28 septembre 2010 à Bordeaux

Deux propriétés viticoles seront touchées en Gironde « mais nous ferons en sorte qu’aucune des parcelles qui puissent se trouver sur le tracé ne soient inaccessibles« , a-t-il dit.

L’hypothèse de nouvelles gares à Bayonne et Agen est également à l’étude, de même qu’une variante du tracé à Saint-Jory (Haute-Garonne).

La voie existante sera utilisée entre Bayonne et Hendaye (40 km) « tant qu’elle n’est pas à saturation » et si une nouvelle ligne doit être édifiée, « elle sera enterrée en respectant les paysages« , a indiqué M. Borloo.

Quant au financement de la totalité des tronçons Tours-Bordeaux, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye, estimé en juin 2009 à 16 milliards d’euros (chiffres ministère de l’Ecologie), « je crois qu’à deux ajustements près, on s’est mis d’accord sur le processus » avec les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, s’est félicité le ministre d’Etat; il espère pouvoir signer « d’ici Noël » la convention définitive avec le concessionnaire Vinci.

La région Midi-Pyrénées doit notamment verser 350 millions d’euros pour Tours-Bordeaux. « Les Midi-Pyrénéens veulent avoir le maximum de garanties pour que, lorsque Tours-Bordeaux sera achevé (en 2016), les travaux démarrent bien entre Bordeaux et Toulouse« , a commenté M. Malvy.

« Il reste à régler deux, trois petits points. Mais je pense qu’on l’on y arrivera rapidement« , a-t-il ajouté.

Le projet de Ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV-SEA) est constitué d’un tronçon central (Tours-Bordeaux, qui doit mettre Bordeaux à deux heures de Paris fin 2016), assorti à l’horizon 2020 des branches Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne (appelées Grands projets du Sud-Ouest (GPSO), mise en service 2020) et Poitiers-Limoges (2017).

L’express du 28 septembre 2010

Publié dans LGV bordeaux toulouse | Pas de Commentaire »

TGV Sud-Ouest: le tracé de la ligne validé

Posté par sauvegarde de pompignan le 28 septembre 2010

Le couloir dans lequel va s’inscrire le tracé de la LGV qui doit relier Bordeaux à l’Espagne et Toulouse a été définitivement arrêté et le financement des travaux par les collectivités est proche d’être bouclé, a annoncé aujourd’hui à Bordeaux le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo.

« On a arrêté le tracé, le fuseau (d’un km de large qui doit accueillir le tracé de la ligne) sur Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse, c’était une attente forte, on avance enfin », a déclaré M. Borloo lors d’un point presse aux côtés des présidents PS des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, Alain Rousset et Martin Malvy, avec qui il avait eu un peu plus tôt une réunion de travail.

Ce tracé, qui comporte 410 km de lignes nouvelles, est globalement conforme à celui soumis en mai pour validation au Premier ministre par le Comité de pilotage (Copil), « à un ajustement près » au niveau de Préchac (Gironde), où le tracé final s’éloignera finalement du centre-ville, a souligné le préfet d’Aquitaine, Dominique Schmitt. Deux propriétés viticoles seront également touchées en Gironde « mais nous ferons en sorte qu’aucune des parcelles qui puissent se trouver sur le tracé ne soient inaccessibles », a-t-il ajouté.

L’hypothèse de nouvelle gares à Bayonne et à Agen est également à l’étude, de même qu’une variante du tracé à Saint-Jory (Haute-Garonne), a ajouté M. Schmitt.
Quant au financement estimé en juin 2009 à 16 milliards d’euros (chiffres ministère de l’Ecologie) de la totalité des tronçons Tours-Bordeaux, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye, « je crois qu’à deux ajustements près, on s’est mis d’accord sur le processus » avec les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, s’est félicité M. Borloo qui espère pouvoir signer « d’ici Noël » la convention définitive avec le concessionnaire Vinci.

Le projet de Ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique (LGV-SEA) est constituée d’un tronçon central (Tours-Bordeaux, qui doit mettre Bordeaux à deux heures de Paris fin 2016) assorti à l’horizon 2020 des branches Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne (appelées Grands projets du Sud-Ouest (GPSO), mise en service 2020) et Poitiers-Limoges (2017).

le figaro 28 septembre 2010

Publié dans LGV bordeaux toulouse | Pas de Commentaire »

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec