• Accueil
  • > Elus
  • > « Les propositions de RFF sont inacceptables »

« Les propositions de RFF sont inacceptables »

Posté par sauvegarde de pompignan le 29 août 2010

« Laurent Ricci conteste la hauteur de la voie et la construction d’une route au niveau de Bois-Milon.

Après avoir reçu l’émissaire du groupe Liséa piloté par Vinci, Laurent Ricci a immédiatement réagi aux modifications proposées par le concessionnaire de RFF en ce qui concerne le passage de la LGV. « Nous savions que des modifications seraient apportées à l’avant-projet sur lequel RFF s’était engagé, mais vu l’ampleur et le caractère parfaitement inacceptable de celles-ci, nous affirmons clairement notre refus. »

Ces modifications, quelles sont-elles ? « D’abord, explique Laurent Ricci, la voie ferrée devait être plus basse que le niveau du sol pour limiter les nuisances sonores et visuelles. Vinci suggère, aujourd’hui, de la faire passer au niveau du sol. C’est hors de question d’autant que cela nécessiterait la construction de murs anti-bruit qui défigureraient le paysage. »

« Les propositions de RFF sont inacceptables »  dans Elus

Des courriers aux habitants

Ensuite, Vinci a imaginé de construire une route qui ferait la jonction entre la Garosse et la route de Libourne. « Celle-ci, explique Laurent Ricci longerait l’autoroute et arriverait à la Barotte, sur le giratoire de Bois-Milon. Nous venons d’y aménager une zone d’habitation et de commerces, une telle voie de circulation n’est tout simple pas possible ne serait-ce qu’au regard de notre PLU. »

Ayant signifié son opposition à RFF, Laurent Ricci a inscrit le sujet à l’ordre du jour de la première assemblée générale de la toute nouvelle association des élus impactés par le passage de la LGV. « Les maires d’Aubie, de Gauriaguet et de Saint-Antoine m’ont déjà fait part de leur refus aux propositions de Vinci. D’autre part, je vais alerter la population de Saint-André dont tous les foyers recevront un courrier de ma part la semaine prochaine. Il est bien dommage que Vinci cherche à faire des économies sur la qualité de notre vie quotidienne. Dommage aussi que nos relations avec Vinci commencent de cette façon alors que nous sommes tous persuadés que la LGV est une vraie chance de développement pour notre région. »

Avec le maire de Cavignac, Jean-Jacques Edard, Laurent Ricci ira, aussi, le 14 septembre prochain, rencontrer les élus de Charente-Maritime. » Le Sud Ouest du 280810

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec