LGV: Les communes se regroupent

Posté par sauvegarde de pompignan le 15 juillet 2010

« Une association regroupant les communes impactées par la future ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) a été créée hier au conseil général. Une union pour mieux se défendre face à l’opérateur…

La population de trente-et-une communes (1) du département est concernée par le passage de la future ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV). C’est pour défendre ses intérêts qu’une association dite « des territoires traversés par la LGV » a été créée hier au conseil général (son siège) avec le concours de Jean-Michel Baylet et de la députée Sylvia Pinel, forts de l’expérience acquise avec le collectif de défense des communes face La Poste. « C’est parce que nous avons avancé unis qu’aucun bureau de Poste n’a complètement fermé chez nous » a rappelé l’élue radicale.

L’initiative d’hier est née d’un échange récent avec les maires de la région de Reims qui ont vécu eux aussi l’implantation de la ligne pour le passage du TGV Est. C’est en se structurant collectivement qu’ils ont pu alors peser sur les décisions prises par l’opérateur, garantir un minimum de concertation et in fine rendre moins douloureux, moins défigurant et plus en cohérences avec les territoires le passage du TGV.

Des proies vulnérables

« Cette association a pour vocation à se structurer rapidement en syndicat mixte » a clairement souligné son président, Alain Belloc, maire de Pompignan. « Elle a pour objet d’agir, de façon coordonnée entre les collectivités membres, dans le but de mieux appréhender les impacts de la LGV sur les territoires traversés. Elle a donc pour mission de défendre les intérêts collectifs par l’expression de positions communes ; d’analyser, toujours de façon coordonnée, les propositions de Réseau ferré de France (RFF), de mieux appréhender les impacts et d’obtenir les compensations les plus appropriées ; Enfin d’utiliser toutes les voies de recours et de défense des intérêts collectifs et de représenter l’association en justice. »

Ainsi donc RFF va devoir compter sur un interlocuteur structuré, conscient que la LGV passera, mais soucieux de « ne pas laisser faire n’importe quoi », faisant sien ce propos de Jean-Michel Baylet : « Si on ne se regroupe pas, nous serons des proies vulnérables… »

(1) Les communes sont les suivantes: Dunes, Donzac, Saint-Loup, Saint-Cirice, Auvillar, Saint-Michel, Merles, Le Pin, Saint-Nicolas de la Grave, Caumont, Castelsarrasin, Castelmayran, Angeville, Saint-Aignan, Castelferrus, Garganvillar, Cordes-Tolosannes, Saint-Porquier, Escatalens, Lavilledieu du Temple , Montbeton, Montbartier, Lacourt Saint – Pierre, Montauban, Bressols, Labastide-Saint-Pierre, Campsas, Canals, Fabas, Grisolles, Pompignan. » La Dépêche du Midi du 130710

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec