La LGV sur les rails – j’ai les boules

Posté par sauvegarde de pompignan le 31 mai 2010

Le tracé pose surtout problème dans le Fronton, entre Saint-Jory et Castelsarrazin.

Le tracé pose surtout problème dans le Fronton, entre Saint-Jory et Castelsarrazin.

Le comité de pilotage a entériné le fuseau définitif de l’ouvrage, aujourd’hui, à Bordeaux.

C’était la dernière ligne droite pour le tracé du futur TGV entre Bordeaux et Toulouse. Le choix du tracé D, privilégié par RFF (Réseau Ferré de France), a été validé lundi après-midi, à l’issue d’une réunion du comité de pilotage.

 Vidéo

réactions à l'adoption définitive du tracé Voir cette vidéo

LGV : réactions à l’adoption définitive du tracé

le soulagement des riverains épargnés Voir cette vidéo

LGV : le soulagement des riverains épargnés

validation du tracé Voir cette vidéo

LGV : validation du tracé

Les conditions posées au préalable de leur accord par les élus de Midi-Pyrénées ont été acceptées.

Il s’agit principalement d’aménagements supplémentaires au titre de l’intégration au paysage, comme davantage de tranchées couvertes, ou de protections acoustiques. Ainsi qu’une garantie d’indemnisations rapides et correctes.

Le projet de la LGV suscite un émoi certain dans le Tarn-et-Garonne depuis plusieurs mois. Sur les 200 kilomètres que compte la ligne entre Bordeaux et Toulouse, la distance entre Saint-Jory et Castelsarrazin surtout pose problème. Les élus et habitants des communes concernées se sont fortement mobilisés dans ce secteur, réclamant notamment un délai supplémentaire afin de présenter leur propres conclusions. Pour eux, le tracé porte atteinte à l’intégrité des villages, des habitations mais aussi à une partie du vignoble. Lors de la dernière réunion, les membres du comité avaient d’ailleurs demandé à RFF d’étudier « sérieusement » le projet alternatif proposé par l’Union pour la sauvegarde des villages. Non pour le valider mais pour en démontrer l’impossibilité technique, en toute transparence.

Aujourd’hui, le long de la future ligne, il y a les mécontents mais aussi beaucoup de personnes soulagées : en particulier, les élus et les habitants des communes finalement épargnées par le choix du définitif du fuseau D.

fr3 du 31 mai

La LGV sur les rails - j'ai les boules dans LGV bordeaux toulouse logo-facebookPartager cet article dans Facebook

 

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec