• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 13 mai 2010

lettre d’information de GPSO n°4

Posté par sauvegarde de pompignan le 13 mai 2010

cliquez pour accéder à la dernière lettre d’information de GPSO

Publié dans LGV bordeaux toulouse | Pas de Commentaire »

LGV : Communiqué du collectif USV

Posté par sauvegarde de pompignan le 13 mai 2010

« Suite aux dernières réunions entre RFF et les associations sur le tracé de la LGV, voici des communiqués des associations et collectifs dont je suis le porte parole. Jusqu’à présent, nous étions favorables à une LGV et proposions un tracé consensus. Devant la mauvaise foi de RRF refusant de réaliser une analyse comparative multicritères ( constat d’huissier faisant foi ), notre mouvement va évoluer vers une opposition pure et simple«  Thierry Fourcassier

  •  ASSOCIATION SAUVEGARDE DE POMPIGNAN : RFF a commis de graves erreurs dans les critères avancés

Les deux réunions organisées par les préfets de la Haute.Garonne. et du Tarn.et Garonne. dans le cadre de la concertation sur la future ligne LGV Toulouse -Bordeaux se sont conclues par des demandes à RFF d’étudier le tracé proposé, entre autres, par les 17 associations regroupées dans le collectif régional Union pour la Sauvegarde des Villages. Ce dernier s’est donc rendu à deux rendez-vous.

Le 3/05/ 2010 Il lui a été présenté une «étude» de tracé :  

  1. Ce n’était pas le tracé fourni par l’USV (dit «le long de l’autoroute») qui était étudié!

  2. L’étude comportait des erreurs de fait décisives (par ex : un bâtiment  dont la protection Monument Historique n’existe pas, trouvé sur un tracé qui, de toute façon, n’est pas celui de l’USV…)

  3. L’étude n’était pas faite selon la méthodologie de la «grille multi-critère» mise en place par RFF elle même: Aucune comparaison sérieuse ni objective avec le tracé «D» retenu par RFF n’était donc possible, ni d’ailleurs proposée.

Le 04/05 une délégation du collectif est cette fois venue accompagnée d’un Huissier de Justice.

  •  
    • A la simple question de savoir si, conformément à la requête, le tracé «le long de l’autoroute» avait bien été étudié selon «la grille multicritère», M. Castan, le représentant de Réseau Ferrée de France a demandé plusieurs jours de réflexions avant de répondre.

    • La décision définitive du tracé devant intervenir dans les TROIS prochains jours, le collectif a tiré les conséquences d’une telle fin de non recevoir et s’est retiré.

La concertation ne pourra reprendre que si :

  •  
    • Il y a bien un engagement de RFF de présenter une étude sérieuse du tracé «le long de l’autoroute» selon sa méthode de la «grille multicritères»

    • La réunion se déroulera en Tarn et Garonne en présence d’un élu du conseil régional et d’au moins un représentant de chaque association,ainsi que du Garant M.Wolf s’il est disponible. 

 

  •  Sauvegarde de Castelnau : L’association Sauvegarde de Castelnau vient d’être informée des derniers entretiens de la réunion qui s’est tenue à la Préfecture de Toulouse avec RFF le 03 mai 2010. L’étude pour un tracé le long  de l’autoroute demandée par lettre par le Préfet d’Aquitaine et le collectif Union pour la Sauvegarde des Villages afin de réaliser un comparatif avec le tracé D pressenti n’a pas été faite par Réseau Ferré de France. Le dossier transmis à RFF pour l’étude est dans un premier temps ignoré et finalement retrouvé 1h15 après le début de la réunion. Quand à l’argumentaire donné sur uniquement certains points du dossier, que nenni. Nous faire perdre du temps, c’est purement inacceptable. De ces rendez-vous, il ne ressort comme toujours que mensonges, manque de sérieux, simulacres ou fuites pour ne pas aborder les vrais problèmes et donner des réponses appropriées. De tels errements nous desservent et vont permettre à RFF d’imposer son fuseau D. Maintenant, nous avons assez entendu de sons de cloches et la parodie de concertation nous lasse. La tolérance dont nous avons fait preuve ne sera plus de mise dans l’avenir et nos actions seront à la mesure des débats qui nous seront proposés.

  • Longue Vie à Grisolles, TGV : Rupture de la concertation avec Réseau Ferré de France

Dans le contexte financier actuel, nous mettions déjà en doute le bien fondé de la LGV. Mais le fait que  Réseau Ferré de France  ne respecte pas son cahier des charges est inacceptable. Nous ne retournerons à la table des négociations qu’à la seule condition qu’une procédure comparative équitable entre fuseaux soit présentée. Nous voulons simplement qu’on nous justifie les choix imposés et nous sommes totalement en accord avec le collectif « Union pour la Sauvegarde des Villages » (USV). La « concertation » est totalement faussée. Nous attendons le respect des engagements de RFF. Comment ce dernier peut-il, d’une part mettre en avant la protection des habitations et de l’environnement, et d’autres parts : – envisager de traverser Grisolles ;  - imaginer passer dans la plaine de la Garonne, classée Natura 2000 et située en zone protégée de captation de la nappe phréatique alimentant 17 communes et 20 000 habitants ? Pourquoi RFF refuse-t’il la comparaison des fuseaux avec celui proposé par l’USV ?… Par pétition, 700 foyers grisollais ont déjà signifié, leur incompréhension face à la sourde oreille de RFF et leur soutien à l’action de « Longue Vie à Grisolles » ainsi qu’au collectif USV…

  • LE COLLECTIF « UNION POUR LA SAUVEGARDE DES VILLAGES » fait intervenir un huissier de justice et demande la nomination d’un médiateur.

Nous n’avons plus le choix. Les réunions de « concertation » sont à sens unique. La mauvaise foi et le manque d’objectivité sont intolérables. Nous avons fait appel à un huissier pour attester que Mr Castan de Réseau Ferré de France ne respecte pas ses engagements. Mardi 4 mai, Mr Castan était incapable de nous montrer dans la grille d’analyses multicritères la prise en compte de notre tracé. Nous avons fait part à Mr Castan, en présence d’un  huissier, de notre volonté de demander à un bureau d’étude indépendant une véritable étude comparative et avons demandé la nomination d’un médiateur.

  • BIEN VIVRE A SAINT JORY demande une analyse comparative réalisée par un cabinet indépendant.

Aujourd’hui, la traversée de Saint-Jory n’est toujours pas intégrée dans la grille d’analyses multicritères de Réseau Ferré de France. Pourtant ce document est déterminant pour choisir un fuseau par rapport à un autre.  L’association, en accord avec le collectif « Union pour la Sauvegarde des Villages » a demandé qu’une étude comparative soit enfin réalisée par un cabinet indépendant. Actuellement, RRF refuse arbitrairement de comptabiliser les habitations et les entreprises de Saint-Jory  détruites et impactées.  Comment le justifier ? C’est inacceptable. Nous subissons déjà suffisamment de nuisances (comme, par exemple, la nationale) et auxquelles s’ajoutent encore une future gravière, la RD 929… Cela suffit pour notre commune.

  • STRES Saint Rustice : Réseau Ferré de France ne respecte pas ses engagements.

Réseau Ferré de France refuse d’écouter le Conseil Municipal et les habitants de Saint-Rustice. Tout semble déjà décidé pour la commune qui sera impactée par un tunnel. Tunnel qui sera creusé entre Pompignan et Saint-Rustice dans un coteau pourtant répertorié très dangereux dans le Plan de Prévention des Risques Naturels pour cause de Mouvements de Terrain.  Malgré le danger invoqué dans les documents administratifs de la préfecture de Tarn et Garonne, le tunnel sera creusé dans cette zone. Comment peut-on prendre le risque de réaliser un tel ouvrage à cet endroit ? C’est une aberration. La suite est tout aussi invraisemblable, un viaduc sera construit pour traverser la nationale, la voie ferrée et le canal latéral à la Garonne. La ligne longera le canal, notre patrimoine local, pour l’enjamber de nouveau dans la zone des 3 ponts à Saint-Jory. La plaine de la Garonne est sacrifiée. Pourquoi ? Pour qui ? Pour préserver quoi ou qui le long de l’autoroute ? Un jour ou l’autre des comptes seront à rendre.

  • Regroupement de Lacourt Saint Pierre Montbeton Benis Castelsarrasin : LGV, les associations font constater par huissier le simulacre des concertations

Depuis le 11 janvier, date à laquelle le choix du fuseau de la LGV a été reporté, RFF c’est engagé à revoir sa copie en consultant les 17 associations regroupées dans le collectif « sauvegarde de nos villages ». Cependant, les réunions s’enchaînent et se ressemblent car RFF propose systématiquement le même tracé dévastateur pour les riverains de Lacourt St Pierre et de Montbeton.

Aucune alternative n’est possible pour nos villages et celui de Benis, les 4 variantes proposées par RFF passent toutes par ces 3 communes et les impactent très fortement. Alors que, pour ce secteur, le tracé proposé par le collectif  «Union pour la Sauvegarde des Villages» permet d’épargner 404 maisons et d’éviter les 2 ZNIEFF  de la forêt d’Escatalens et du Bras Mort de Belleperche, RFF n’a pas pris la peine d’étudier cette solution.  Aucune étude comparative sérieuse ni objective entre le fuseau D et celui proposé par le collectif n’a été faite à ce jour !

Le collectif a donc décidé lors de la réunion du 4 mai avec RFF de faire constater par un huissier de justice que ces concertations n’étaient qu’un vaste simulacre et que RFF n’a jamais eu l’intention de se pencher sur la proposition des nombreuses associations mécontentes. Les associations exigent par ailleurs qu’un représentant de la Région soit invité à toutes les réunions de concertation en tant que témoin. Malgré la mobilisation grandissante, RFF proposera lors de la réunion du COTER vendredi 7 mai à la préfecture de Montauban le même tracé impactant un grand nombre de riverains et enclavant le village de Lacourt St Pierre entre deux buttes de 8m de haut (d’un côté la LGV, de l’autre l’autoroute). Ce village est semble-t-il condamné à mourir peu à peu sans que cela ne pose aucun problème à RFF. Les associations vous invitent à venir manifester votre soutien et votre mécontentement ce vendredi 7 mai à 14h15 devant la préfecture de Montauban.

  • Association Cadre de Vie, Campsas, Canals, Fabas : C’est incontestable, une proposition de LGV sans concertation est inacceptable pour une population qui subit les nuisances liées à la présence de l’autoroute A62. Dans ce contexte, 116 habitations avec ou sans dépendances sont impactées par un fuseau de 1000 m le long de l’A62, du nord de Campsas au sud de Fabas, des infrastructures sont menacées. Face à cette situation désastreuse, RFF a présenté aux associations, en préfecture le 22 avril, 4 fuseaux; mais l’absence d’arguments de caractère technique justifiant le choix de la variante D, soumise à la concertation, est inacceptable. Le rayon de courbure ne résume pas, à lui seul, une situation aussi complexe ! Nous ne mettons pas en doute les compétences de RFF, mais nous constatons le refus de prendre en compte la proposition des associations réunies dans le collectif Union pour la Sauvegarde des Villages : un tracé le long de l’autoroute. Enfin, nous rappelons notre détermination de refuser un tracé à l’est de l’autoroute A62 du nord de Campsas au sud de Fabas !

  • Les communes de Dieupentale, Verdun sur Garonne et Bessens autour de Agir Garonne

Des représentants d’AGIR Garonne ont assisté à la réunion de présentation des études LGV le 22 avril 2010 à la préfecture de Montauban. L’association note avec satisfaction que les études effectuées par RFF démontrent que le projet d’un fuseau (dit variante « A ») contournant Grisolles par l’Ouest est celui qui présente le plus d’inconvénients, que ce soit par rapport à l’impact sur l’habitat que du point de vue des enjeux environnementaux. Elle est donc confiante dans le fait que cette variante sera très prochainement abandonnée.

Cependant AGIR Garonne regrette vivement que RFF n’ait étudié que très partiellement l’option proposée par le collectif « Union pour la Sauvegarde des Villages ». En particulier, l’association est très inquiète des possibles impacts sur l’habitat, le château de Pompignan, la richesse naturelle de plaine de la Garonne, proches de son périmètre d’action. En conséquence, AGIR Garonne reste plus que jamais solidaire du collectif Union pour la Sauvegarde des Villages et espère encore que le tracé « autoroute » qu’il promeut sera étudié par les techniciens de Réseau Ferré de France avec toute la considération objective et comparative qu’il mérite.

  • Collectif Bressols Brial : La Ligne à Grande Vitesse (LGV) déboule dans la commune de Bressols Brial : le Réseau Ferré de France (RFF) vient de publier le tracé d’un fuseau de 1000 m appelé fuseau D qui fait déjà l’unanimité contre lui. (destruction de 738 habitations et de plus de 460 locaux industriels sur l’ensemble du Tarn et Garonne, perte de riches terroirs agricoles, vergers et vignobles) à travers différents collectifs et certains élus très impliqués. Le collectif Bressols Brial longtemps absent du débat a décidé en organisant une réunion d’information le 30 avril 2010 de rejoindre les différents associations déjà en place depuis plusieurs mois et fédérées autour du collectif Union pour la Sauvegarde des Villages. La réunion d’information a été suivie par plus de 150 personnes très attentives aux différentes présentations et notamment le fuseau D qui traverse la commune de Bressols Brial depuis Caxure jusqu’à Fontanilles (73 maisons individuelles et de nombreux sites industriels expropriés). La gare sur le site de Lestrade à Bressols : objet de nombreux mots et de tous nos maux a été longuement évoquée. Au terme de ces présentations et d’une discussion interactive de plus d’une heure avec la participation du maire de Bressols, Mr IBRES,  4 lignes de force se dégagent :

  1. création du collectif à Bressols Brial

  2. définir les lignes et les projets défendus par le collectif Union pour la Sauvegarde des Villages et peut-être remettre en question pour certains l’existence des fuseaux et même l’existence d’une ligne LGV. 

  3.  interpeller nos élus pour obtenir un soutien nécessaire et indispensable.

  4. Les élus et les différents collectifs doivent parler d’une même voix pour défendre les communes, les riverains touchés par la LGV, leur patrimoine et leur cadre de vie.

Cette rencontre a aussi permis de jeter les bases d’une future concertation fondée sur le respect et la transparence des différents acteurs qui ont été clairement identifiés pour les négociations et/ou les décisions à venir. Aujourd’hui Réseau Ferré de France veut passer en force avec un fuseau D inacceptable et imposer sans véritable étude comparative.

 Publié par UMP31du canton de Fronton

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Réunion RFF à la préfecture Montauban 7 mai

Posté par sauvegarde de pompignan le 13 mai 2010

voici la présentation faite aux maires des villages du tarn et garonne vendredi dernier.

Dès que possible, on essaye de récupérer les cartes du secteur en version électronique pour une meilleure visualisation.

cliquez pour lire le document RFF

Sur pompignan, un tunnel est prévu dans l’étude, est ce qu’il sera réalisable? la réponse est plus dure.

Vont ils creuser spus Pompignan ou vont ils éventrés la commune et recouvrir leur méfait????

A ces questions, je pense que malheureusement nous n’aurons des réponses que lorsque les travaux commenceront.

Publié dans LGV bordeaux toulouse | Pas de Commentaire »

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec