• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Manif. Ils étaient 1200 hier matin.

Posté par sauvegarde de pompignan le 21 février 2010

Manif. Ils étaient 1200 hier matin.

Manif. Ils étaient 1200 hier matin. dans MOBILISATION 201002210007_w350Hier matin, à quelques mètres à peine de la gare de Castelsarrasin, lieu de départ de la manifestation anti -LGV, le drapeau breton côtoyait quelques écharpes vertes et noires du MTG XV. Image symbole de ce vaste rassemblement d e protestation qui avait « ratissé large ». Ce mouvement regroupait près de 1 200 personnes qui ont arpenté les rues de la ville sous-préfecture pendant plus d’une heure. Sylvia Pinel, députée de Tarn-et-Garonne, était consciente de ce phénomène. Au départ du cortège elle évoquait « une présence très importante qui démontre et souligne encore une fois l’inquiétude de la population par rapport aux propositions de fuseaux présentées par RFF. Le rôle des élus, des maires et les conseillers généraux et de la parlementaire que je suis est d’apporter leur soutien aux populations concernées et rappeler que les enjeux humains doivent être placés au cœur de nos préoccupations. Il faut trouver le meilleur tracé, celui qui impacterait le moins ces populations. C’est l’objectif que nous avons fixé à RFF avec le président du conseil général , Jean-Michel Baylet et c’est là notre priorité absolue. Nous sommes là pour les soutenir tout en rappelant néanmoins notre attachement au projet de la LGV.

Remise à plat du tracé

Outre Sylvia Pinel, Robert Bénech conseiller général et de nombreux maires et conseillers municipaux (Bernard Dagen rejoindra la manifestation en cours de défilé) se trouvaient au premier rang du cortège protestataire. Après un passage remarqué dans les rues de Castelssarasin (quatre motos Harley-Davidson ouvraient la route !) une délégation de manifestants devait être reçue à la sous-préfecture. Elle a remis une lettre à destination du préfet de Tarn-et-Garonne dans laquelle il est notamment demandé d’une manière urgente la mise en place d’une meilleure concertation, la remise à plat du tracé et une nouvelle étude comparative réalisée par un cabinet indépendant. La prochaine manifestation est programmée pour le samedi 6 mars à 10 h 30 devant la gare de Nérac (47).

J.-Ph. Laulan

Publié le 21/02/2010 03:45 par LaDépêche

Publié dans MOBILISATION | Pas de Commentaire »

Manif à CASTELSARRASIN – MERCI

Posté par sauvegarde de pompignan le 20 février 2010

manif12.jpg

Aujourd’hui à CASTELSARRASIN, de nombreuses associations sont venus manifester leur mécontentement sur les tracés de la future LGV. De nombreux élus étaient présent lors de cette marche pour soutenir les riverains.

Juste ces quelques mots pour remercier plus particulièrement les habitants de POMPIGNAN présents ce jour là, tous les habitants des communes appartenant aux collectifs, toutes les personnes des différentes associations et celles venus rejoindre spontanément le cortège, et bien évidemment aux élus qui étaient présents.

 De plus en plus, les gens prennent conscience du danger de cette LGV, car aujourd’hui, selon le comptage des forces de police, nous étions 1200 personnes.

A la fin de cette marche, une douzaine de personnes des différentes associations ont été reçues par le sous préfet, qui a bien noté nos revendications et s’est engagé à faire un compte rendu au préfet.

Nous demandons:

une contre-expertise indépendante (non mandatée par RFF) sur l’intérêt de la création d’une LGV.

Merci encore à tout le monde.

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

tracé LGV: forte mobilisation à Castelsarrasin

Posté par sauvegarde de pompignan le 20 février 2010

Ils ne veulent pas de la future ligne ferroviaire à grande vitesse dans leur commune: 800 riverains du Tarn-et-Garonne mais aussi de Haute-Garonne se sont rassemblés samedi matin à Castelsarrasin devant la gare de la commune.
Une nouvelle mobilisation pour redire non aux trois tracés envisagés pour la ligne entre Montauban et Toulouse dont la mise en service est prévue en 2020.
Des tracés qui obligeraient à détruire certaines habitations.
Les manifestants ont ensuite défilé en centre-ville  jusque devant la sous-préfecture où une délégation a été reçue.
Le tracé de la Ligne Grande Vitesse devait être annoncé en janvier, mais une nouvelle réunion du comité de pilotage se déroulera en mai, le temps pour Réseau Ferré de France de mettre à l’étude les alternatives proposées par le conseil général du Tarn-et-Garonne et par la communauté d’Agglomération de Montauban.

Publié le 20/02/2010 12:55 par Radio totem

 

Publié dans MOBILISATION | Pas de Commentaire »

Pour un TGV vers Narbonne

Posté par sauvegarde de pompignan le 19 février 2010

Ils ne veulent pas attendre dix ans pour voir relier Toulouse à Barcelone en TGV et en 1 h 30. D’une même voix, le président de la région, Martin Malvy, et son homologue de la Généralité de Catalogne, José Montilla, ont indiqué hier leur intention de « peser sur le développement de cette ligne à grande vitesse ». D’ici 2012, la capitale catalane sera reliée à Perpignan. Six ans plus tard, le TGV mettra Bordeaux à une heure Toulouse. Restera à relier les 150 km entre la Ville rose et Narbonne. Évalué à 2 milliards d’euros, ce tronçon fait l’objet de premières études dont les résultats seront connus d’ici six mois.

Publié le 19/02/2010 06:50 par Le 20Minutes

Publié dans LGV bordeaux toulouse | Pas de Commentaire »

Dieupentale. à propos de la ligne à grande vitesse

Posté par sauvegarde de pompignan le 19 février 2010

Dieupentale. à propos de la ligne à grande vitesse dans LGV, c'est NON! 201002190028_w350Afin de renseigner la population sur les nouvelles études en cours et les enjeux pour les habitants de la commune, Jean-Bernard Lacaze, maire de Dieupentale, a convié la population à une réunion d’information. 200 personnes soucieuses de leur avenir ont assisté aux débats auxquels ont participé Patrick Marty, Alain Belloc et Alexandre Billard , maires de Grisolles, Pompignan et Bessens.

En effet, dans le cadre de la concertation en cours, le comité de pilotage a demandé, le 11 janvier, à Réseau ferré de France, de poursuivre l’étude sur un fuseau alternatif pour la LGV. Ce dernier, compte tenu des nouveaux périmètres étudiés, impacterait fortement la commune. à l’issue de la réunion, pour protéger leur environnement, nombre de participants très mobilisés ont souhaité rejoindre diverses associations qui œuvrent dans ce domaine pour la sauvegarde du cadre de vie.

Publié le 19/02/2010 03:46 par LaDépêche

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Grisolles. LVG contre… LGV

Posté par sauvegarde de pompignan le 18 février 2010

Une cinquantaine de Grisollais était réunie à la mairie afin de créer l’association LVG : Longue vie à Grisolles, dont la présidence a été confiée à Stéphane Henrion et la vice-présidence à Mélanie Jeanjin.

Cette association a pour but de défendre des intérêts culturels, patrimoniaux, financiers, historiques, paysagers, écologiques, et économiques des habitants. «Aujourd’hui, déclarent les responsables, la commune est menacée par le trajet de Ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Toulouse-Bordeaux. Le nouveau tracé à l’étude passant sur Grisolles aurait des conséquences directes sur la vie des Grisollais et des habitants des communes alentour.»

Grisolles rejoint ainsi le collectif Union pour la sauvegarde des villages qui regroupe les communes directement concernées par le tracé.

Son objectif est une concertation pour élaborer un tracé alternatif le moins nuisible pour les populations.

La résistance est lancée par la signature d’une pétition. Les adhérents de l’association participeront à sa diffusion. «Nous comptons sur tous les Grisollais, soyez solidaires, plus nous serons nombreux, plus notre voix sera entendue.»

Contact: Association Longue vie à Grisolles, tél. 06 74 91 36 34.

Publié le 18/02/2010 03:50 par LaDépêche

Publié dans LGV, c'est NON! | Pas de Commentaire »

Manif le 20 février à castelsarrasin

Posté par sauvegarde de pompignan le 15 février 2010

capturer.jpg

Publié dans MOBILISATION | Pas de Commentaire »

Une ligne sous haute tension

Posté par sauvegarde de pompignan le 14 février 2010

Vendredi, le collectif « Union pour la sauvegarde des villages » manifestait sous les fenêtres du RFF.

Une ligne sous haute tension dans MOBILISATIONLes Toulousains attendent leur Ligne à Grande Vitesse depuis des décennies. RFF a présenté en janvier dernier un fuseau large de 1 km au sein duquel le tronçon devait être finalisé. Mais la future implantation de la LGV fait polémique sur une portion de 40 km au nord de Toulouse. Les habitants, regroupés en collectif, proposent que la voie ferroviaire longe le côté gauche de l’A62 de Toulouse vers Castelsarrasin. Ils espèrent un raccord à l’existant au niveau de la gare de triage au sud de Saint Jory. De nombreuses associations et élus locaux soutiennent la proposition via la signature d’une pétition. « Cette alternative est la moins impactante en habitations. Elle épargne le vignoble du Frontonnais et les céréaliers de la plaine de la Garonne », explique Thierry Fourcassier, secrétaire et porte parole du collectif.

4000 C’est le nombre de signatures déjà recueillies sur la pétition par le Collectif

Longtemps opposées, les parties semblent se rejoindrent. « Nous cherchons le tracé où l’impact sur le secteur urbain sera moindre mais il existe des impératifs techniques », souligne Marianne Minard à la communication de RFF. L’établissement se dit prêt à étudier la proposition du collectif. En soulignant toutefois qu’une LGV de 320 km/h nécessite des rayons de courbure de 6 à 7 km minimum. Le choix définitif du faisceau sera pris en mai, par un comité constitué des Préfets et Présidents des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées et de RFF. La ligne devrait être fonctionnelle en 2020, à moins que le collectif ne se radicalise faute d’accord prévient son porte parole. Une nouvelle action est prévue samedi 20 février à 10h devant la gare de Castelsarrasin.

Repères

Fin 2011 la préfecture ouvrira une enquête d’utilité publique.
En 2012, les premières expulsions des habitants qui se trouvent sur le tracé devraient être prises.
Début des travaux envisagés en 2013.
Le financement des études, soit 36 millions d’euros, est assuré pour un quart par les collectivités locales de la région Midi-Pyrénées.
Le coût de la nouvelle ligne est estimé entre 3 et 4 milliards d’euros.
Il sera affiné après que le choix définitif du tracé sera arrêté.

Publié le 14/02/2010 15:08 par Métro

Publié dans MOBILISATION | Pas de Commentaire »

Manif. du 12 février – ascension spectaculaire – Bravo à vous

Posté par sauvegarde de pompignan le 12 février 2010

 TGV : «  La voie doit suivre le tracé de l’autoroute  »

Manif. du 12 février - ascension spectaculaire - Bravo à vous dans MOBILISATION 201002132126_w350« Non au tracé sans concertation », « Le tracé du TGV au plus près de l’autoroute », ou encore « LTGV ne volèm pas »… Hier matin, des manifestants, parmi lesquels Gérard Onesta, tête de liste Europe Écologie Midi-Pyrénées, se sont rassemblés au pied de l’immeuble de RFF (réseau voies ferrées de France) à Compans-Caffarelli avec des banderoles contre le tracé du futur TGV Bordeaux-Toulouse. Une quinzaine de villages traversés par la future ligne à grande vitesse ont adhéré au collectif qui s’est créé en janvier dernier, à l’initiative des habitants. C’est en novembre 2009 que les villageois ont été informés par leurs mairies respectives du plan retenu pour le passage de la ligne. Pompignan a été une des premières communes à bouger contre ce tracé « qui impacte plus de 150 habitations rien que chez nous », dit Véronique Duflot, présidente de l’association de sauvegarde de Pompignan. « Notre village serait partagé en deux. La LGV passerait dans le parc du château ». Les habitants ne refusent pas le TGV mais ils ne veulent pas d’un tracé « décidé sans concertation ». Pour ces propriétaires, le bon sens voudrait que la LGV soit plutôt construite le long de l’autoroute entre Castelsarrazin et Toulouse qui est déjà en place dans le paysage. L’impact serait moindre sur l’environnement et les habitations. Le collectif a réalisé un film pour dénombrer les entreprises et les maisons qui seraient impliquées par ce tracé bis, dit « tracé ouest ». Une pétition a été déposée au conseil général et au conseil régional. Elle compte 3 000 signatures dont celles d’une cinquantaine d’élus.

Publié le 13/02/2010 09:56 par La dépêche

 

tlt120210.jpg  

Reportage sur la manifestation spectaculaire aujourd’hui à Toulouse aux abords des locaux de RFF (source TLT, le journal début vers 1’43)

Publié dans MOBILISATION | Pas de Commentaire »

Manifestation le 12 février à 12H00 devant le siège de RFF

Posté par sauvegarde de pompignan le 11 février 2010

Une Manifestation est prévue le 12 février à 12H00

devant le siège de RFF

à l’entrée de la bouche de métro de Compans Cafarelli à TOULOUSE.

 

tract120210.jpg

Il est temps de se réveiller, de réagir, de prendre ses resposabilités et de prendre la situation en main.

Il n’est pas trop tard pour arrêter cette absurdité. La LGV ne doit pas détruire notre si belle région.

Il ne faut pas laisser ces technocrates et ces décideurs, qui ne connaissent rien de notre région, massacrés notre territoire.

Il faut que vous soyez présents, que vous manifestiez votre envie de sauvegarder votre maison, votre cadre de vie et votre commune.

N’attendez plus, bientôt il sera bien trop tard.

N’hésitez pas ramenez du monde, vos voisins, vos amis, votre famille pour que nous soyons nombreux face à la presse.

    

BOUGEZ, REAGISSEZ, NE VOUS LAISSER PAS FAIRE

 

Pour ceux qui n’ont pas encore pris conscience de la gravité de la chose, faites un tour ici, vous comprendrez vite de la catastrophes que peut être une Ligne Grande Vitesse.

imprimez le tract et distribuez le

  

Publié dans MOBILISATION | 1 Commentaire »

123
 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec