Une association d’élus anti-LGV

Posté par sauvegarde de pompignan le 23 février 2010

Une association, composée d’une trentaine d’élus lot-et-garonnais opposés au projet de ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse, a déposé ses statuts ce matin en préfecture, a-t-on appris auprès des élus.

Cette première association d’élus contre la LGV, appelée « ALTernative LGV », est coprésidée par Raymond Girardi, apparenté communiste, président de la communauté des communes des coteaux et landes de Gascogne (24 communes et 7.000 habitants) et par Bernard Faucon-Lambert (DVG), président de la communauté de communes du Val d’Albret (16 communes et 18.000 habitants).

« On considère que la ligne LGV n’est pas utile, c’est un projet démesuré par rapport aux besoins de la population. La modernisation de la ligne existante suffit », a expliqué Raymond Girardi, par ailleurs tête de liste du Front de gauche en Lot-et-Garonne pour les élections régionales. Il souhaite « moderniser la ligne actuelle », estimant « la faire passer de 160 à 220 km/h pour un coût estimé à un milliard d’euros contre 7 milliards au minimum pour la LGV ». Il par ailleurs expliqué que « 6 milliards de différence pour gagner seulement quinze minutes entre Toulouse et Bordeaux par rapport à notre projet, c’est beaucoup, beaucoup trop ».

« C’est une association d’élus républicains de gauche comme de droite, qui se monte à côté et en parallèle aux associations de riverains », a pour sa part expliqué Bernard Faucon-Lambert.

La première assemblée de cette association doit se tenir le 6 mars à Nérac, préalablement à une grande manifestation anti-LGV. Les fondateurs de l’association appellent d’autres élus à les rejoindre.

Publié le 22/02/2010 16:03 par Le Figaro

 

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec