Pompignan. Ligne LGV: c’est non!

Posté par sauvegarde de pompignan le 10 décembre 2009

Pompignan. Ligne LGV: c'est non! dans POMPIGNAN 200912101539_w350Mardi à 20 h 30, la salle polyvalente du village était archipleine – environ 300 personnes – une trentaine de personnes restant même debout, pour assister à la réunion initiée par la municipalité sur le projet de ligne à grande vitesse (LGV).

M. Belloc, le maire, a longuement expliqué le tracé des trois faisceaux LGV envisagés par Réseau ferré de France, arrivant de Haute-Garonne et se dirigeant vers Bressols. Le faisceau le plus à l’Ouest traverse le village et une grande part du territoire communal, les deux autres, plus à l’Est, passant par Eurocentre et le Frontonais. Actuellement, sur les plans, l’emprise de chaque faisceau est de 1 kilomètre qui sera réduit à 500 mètres fin 2010, puis RFF choisira un tracé d’emprise de 80 m pour ses voies.

Si ce faisceau était choisi, le TGV arriverait par la plaine de Saint-Rustice, longerait la RD 820 (ex-RN 20), couperait le coteau et, d’une altitude de 105 m, grimperait sur une courte distance jusqu’à 205 m pour redescendre à 170 m, traversant le parc du château (domaines classés) qui date du temps du marquis Lefranc de Pompignan.

Il semble que, pour l’instant, les politiques de Haute-Garonne, et en particulier le président du conseil général, soient opposés aux trois tracés mais seraient prêts, s’il fallait en accepter un, à «choisir» le tracé Pompignan afin de ne toucher ni à Eurocentre ni aux vignes du Frontonais.

Le maire a ensuite lu la lettre adressée au préfet il y a quelques jours, dans laquelle il fait part de l’inquiétude et de l’opposition des élus vis-à-vis de ce projet, véritable catastrophe, à la fois économique, écologique et humaine, pour la commune. Il a rappelé que le village était déjà morcelé par la voie de chemin de fer (44 500 trains par an), par la grand-route (6 760 000 véhicules par an) et par l’autoroute (11 000 000 de véhicules).

Il a ensuite donné le calendrier des prochaines réunions officielles: le 18 décembre pour le choix d’un des faisceaux, le 7 janvier 2010, réunion RFF, élus, conseil général, pour entendre les diverses remarques, puis le 11 janvier, réunion finale qui entérinera le choix fait auparavant.

Les questions et les interventions ont été nombreuses, certaines très «remontées». Plusieurs intervenants ont été applaudis, en particulier le président de l’association locale contre l’aéroport qui a proposé de mettre ses connaissances au service des opposant au TGV et qui a prôné l’union dans ce type d’affaire.

Comme le temps presse, une nouvelle réunion est prévue aujourd’hui jeudi à 20 h 30, au château, son propriétaire, M. Penavayre, mettant la chapelle à la disposition du public. Une association sera constituée et diverses formes d’actions envisagées.

Le public a ensuite été invité à signer une pétition «Non au TGV», pétition que l’on peut signer aussi en mairie dès aujourd’hui.

Publié le 10/12/2009 13:48  par La dépêche

Laisser un commentaire

 

Ecole Normale de Filles d’O... |
CLUB VOSGIEN THIONVILLE |
blog-du-cehysterd |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aduanc
| M.L.R. Mouvement de Libérat...
| amicalelaiquesantec